:

N°5 Etude - Yves Balhant Peinture

Yves Balhant Peinture
Aller au contenu

Menu principal :

N°5 Etude

N’oubliez  jamais que vos mains sont dérisoires pour ceux qui tremblent devant leur feuille de papier seul votre cerveaux est utile, regardez donc pour cela les peintres de la  bouche et du pied http://www.vdmfk.com/index.php?id
N°1 Apprenez  un peu plus sur les procédés, les trucs de la créativité.

Certaines personnes sont par nature créatif, certaines ne le sont pas mais le souhaitent et se force à l’être, Soit causées par les gènes, et ce à partir de la petite enfance, inclinaison naturelle, la précocité, une inspiration subite, il ya des gens qui pourraient créer de l'art toute leur vie et ce sera toujours de mieux en mieux. Quelle que soit la cause mais qu'ils soient nés avec ou non, nous apprenons toujours par la pratique. Le fait est, les meilleurs artistes consacrent plus de temps à la discipline de la pratique. Inspiration est alors déclenchée par la pratique qui continue. Il est souvent dit que nous ne sommes pas pleinement humains jusqu'à ce que nous apprenions à créer. Pour l'étincelle créatrice qui est en chacun de nous, voici les conseils de dessin suivant.

Pratique? Peu importe le sujet que vous avez à l'esprit, la chose importante est de continuer à pratiquer d'abord. Cela vous aidera à commencer à juger des proportions et de traduire sur papier. Il n’y a pas de raccourci pour faire cela. Pratiquer fait la sensibilisation de la main plus sur le papier et les mouvements de la main plus à l'écoute du sujet que vous avez à l'esprit. Seules les araignées à peine nées   construisent leur maison. Ce n'est pas important le sujet que vous dessinez, car comme tout le reste aucun effort n’est vraiment perdu.

Cela dit, les artistes commencent leur composition en imaginant. Regardez le tableau d'ensemble, l'idée générale, et commencer à dessiner. Vous pouvez ajouter des détails plus tard. Souvent pendant le travail, l'image que nous avons à l'esprit ne se traduit pas précisément sur le papier. C'est souvent le cas, en fait, il est bon de laisser une place pour l'improvisation car il est bon de marquer de  l'individualité, traces de l'art véritable. Beaucoup de maîtres ont agonisé sur cela, mais ces  exécutions libres sont devenues  des pièces uniques de l'art. Si vous travaillez assez longtemps, vous allez découvrir que dépasser la pensée, donne mieux de se laisser aller avec le courant de l'œuvre. Mais bien sûr, ceci viendra avec le temps et la pratique.

En attendant, commencez par dessiner des croquis miniatures. Quand vous avez une bonne idée de la composition de l'image, commencé à dessiner. Il est bon de commence à réduire l'image, vous aurez à l'esprit des petites formes. Réduire la figure en petits morceaux simples rend la toile plus gérable. Commencez votre croquis avec des coups légers mais garder aussi détaillée que vous le souhaitez. Commencez toujours près du centre de la page.

Si le principal intérêt de ce sujet s’il n'est pas exactement au centre, il doit être sur un emplacement qui saute aux yeux, mais ne jamais commencer le travail à partir d'un coin. Le même principe s'applique lors de l'application la plus forte de contraste tonal. C'est ce que vous appelez le centre d'intérêt. C'est ici que la plupart des détails sont faits. Commencez par de grands mouvements et en utilisant des crayons gras mous lors du démarrage d'une esquisse et ensuite procéder à l'élaboration des détails les plus fins en utilisant des crayons à pointe plus fine. Pour les finitions, appliquer des traits petits et serrés.

Une autre astuce de dessin que vous souhaitez appliquer est de travailler d'abord sur de grandes feuilles de papier bon marché. Travailler au fusain sur du papier bon marché est un bon moyen de gagner la confiance avec la pratique de coups de main.

Article d’Yves Balhant.

N°2 Dans la peinture Aquarelle.
Avec l’aquarelle l’évaluation des valeurs est le degré de clarté ou l’obscurité d’une couleur. Le jaugeage est très important si la peinture est de très bonne qualité. Une bonne idée avec une bonne composition ce serai de regarder et comparer l’échelle des gris une fois que les valeurs de votre peinture sont sèches.
Compréhension des valeurs d’aquarelle
Il y a quatre choses à considérer dans la compréhension des valeurs de couleur.
La couleur c’est le degré de perception, d’absorption de la lumière, la réflexion, ou l’émission de la lumière comme il inter agit et est reconnu par l’œil. En termes simples, il est la reconnaissance du bleu étant bleu, rouge comme le rouge, et jaune comme le jaune, y compris tous ses dérivés.
Le pigment foncé c’est le degré d’obscurité dans une couleur
La teinte c’est le degré de légèreté de la couleur, où l’approfondissement ou l’éclaircissement de la teinte par incrément, d’une minute à l’autre allait changer le tempérament des couleurs jusqu' à ce que vous arriviez à une couleur totalement différente.
Le mélange est le degré d’une modification des couleurs. Par exemple bleu vert, rouge violet etc.
Échelle de valeur d’Aquarelle :
Chaque œil  réagit aux perceptions de lumière et de couleur différemment. Les différences sont cependant infimes, mais les valeurs de jugement sont touchées par ces petites différences. Une personne aux yeux bleus par exemple, pourrait voir mieux dans un environnement lumineux, mais souffrir pour les perceptions dans les zones sombres. Par contre  la perception de la lumière et des ténèbres sont plus foncées pour les personnes aux yeux bruns. Même quand il n y a pas deux yeux qui voient exactement de la mêmes  manière et pour remédier à cela  il y a des jauges de couleurs, les teintes et les nuances des tons, une uniformité pourrait être obtenue, et si pas totalement atteint il faudra utiliser des échelles de valeur en tant que guides. La plupart des artistes ont appris à évaluer cela en utilisant une échelle de gris. Une échelle de gris typique est divisée en dix tranches de nuances différentes. Sur le haut de l’échelle est une couleur qui est d’un blanc pur. Les dix teintes suivantes qui diffèrent par incrément de 10% dans l’obscurité (grisaille) jusqu' à ce que l’ombre dixième, au bas de l’échelle qui est de couleur noir pur.
Mesurer la valeur des aquarelles.
La profondeur d’une couleur est influencée en grande partie par la manière dont l’œil réagit à la lumière. Lorsque vous placez une bande légèrement colorée de papier aux côtés de l’échelle des valeurs, l’œil sera établi pour la comparer à des nuances claires de gris dans l’échelle. Inversement,  des bandes de couleurs plus sombres l’œil sera attiré de comparer la couleur avec les teintes plus sombres de gris. C’est dans ce rapprochement des couleurs que l’artiste juge les valeurs de couleur et  applique les corrections à apporter.
En utilisant une échelle de valeurs dans la peinture aquarelle
Lorsque les valeurs des couleurs ont été déterminées, il existe deux méthodes qui sont utilisées pour faire un changement de valeur. Le premier est soit l’allègement de couleurs en diluant le pigment avec de l’eau jusqu’ 'à la valeur correcte est obtenue ou assombrissement en ajoutant plus de pigments. La seconde est de créer une illusion dans la peinture pour égayer les valeurs comme adoucissante à l’intérieur des bords de la couleur des objets et des images.
Enfin, même avec les meilleures marques, les valeurs sont différentes dans l’aquarelle quand les pigments sont encore humide par rapport à quand la couleur est  séchée.  L’ajustement de la coloration sont alors faits pour atteindre les meilleures valeurs de couleurs possible.
L’humide en technique humide est distincte seulement aux peintures de couleur à l’eau. En utilisant cette technique produit un effet qui n’est pas possible sur tout autre support. Pour ce faire, le papier est posé à plat et est brossé mouillée avec de l’eau. Quand le papier ne fait plus d’ondulation, le travail commence en le peignant avec un pinceau saturé. L’effet sera généralement sur de grandes surfaces avec la définition des couleurs irrégulières. Le sujet du tableau est alors défini.

Article d’Yves Balhant.


N°3 Pourquoi pas un carnet de croquis?
L’artiste naturellement ou non, a toujours des règles à suivre en premier. La maîtrise des règles nous permet de réalisé des résultats merveilleux, mais cela viendra plus tard bien sur. Tout commence donc par les bases.
Dans l’aquarelle comme avec toutes les autres disciplines, il existe plusieurs techniques à apprendre. Maîtriser les techniques vous permettra de prendre le contrôle de l’expression et du sujet, la facilité viendra dans cette forme d’art en suivant une courbe d’apprentissage progressive.
Miniatures
C’est l’étape de planification. Les carnets de croquis pour l’aquarelle, est loin d’être inutile, vous vivrez un grand nombre de difficultés sans les ces carnets de croquis. Faire des miniatures rend d' abord la peinture plus maniable et éviter les erreurs. Facilite la perspective. Et donc lors de cette étape, dessiner des vignettes jusqu’ à satisfaction de  l’image qui apparaîtra enfin dans la peinture finale.
Les lavis
Le lavis d’aquarelle et les effets différents correspondent. Le lavis est un terme utilisé pour le chargement de la brosse avec beaucoup d’eau et certains pigments. Les lavis sont généralement utilisés pour les à plats dans la peinture aquarelle. Il est presque synonyme de jeter les bases à partir desquelles sujets dans la peinture sont posées. Pour développer et apprendre à contrôler les lavages, faites des essais avec l’intensité des couleurs et des teintes   différentes. Pour éclaircir une teinte particulière, tout ce que vous devez faire est d’ajouter de l’eau. Inversement, pour assombrir une zone serait d’ajouter un peu plus de pigments.
Le glaçage
Le vitrage est semblable à la lave, sauf qu’il est utilisé pour modifier la température de la couleur en dessous (le lavis). Pour le glacis il faut ajouter une autre couche de couleur à la couleur existante, pas vraiment pour effacer la couleur au-dessous, mais de changer le tempérament ou de créer une autre couleur en combinaison avec la couleur de lavis. Il est bon de noter que l’aquarelle étant un milieu transparent ne peut être entièrement effacé ou entièrement couverts par une autre couleur. À cette fin, le vitrage est devenu un outil unique pour l’aquarelle.
Lavis sur lavis.
Pour appliquer une teinte supplémentaire sur un lavis existants, attendez que la couleur qui a  été appliquée soit séchée avant d’appliquer une seconde teinte. Pour appliquer la teinte sur un lavis qui est encore humide serait de créer des effets que si telle est l’intention, la peinture alors serait ruinée.
Effacement
Les aquarelles ne sont jamais effacées complètement. Quand une couleur indésirable a déjà été peinte, ce qui pourrait partiellement être lavé, mais seulement de minimiser   l’intensité de la couleur. Utilisez-vous un pinceau trempé dans l’eau et une brosse très douce. De cette façon, vous pouvez soulever le pigment de dessus le papier, mais éviter de l’endommager. Quand une partie du papier est endommagé, la peinture sera trop endommagée la couleur sera attirée par la rugosité du papier. Ou vous devez employer des pigments spécifiques, quatre couleurs subtiles : le jaune auréoline, la garance rose, le vert émeraude, le bleu de cobalt.
C’est quatre couleurs s’enlèvent parfaitement.
Une fois les bases mentionnées ci-dessus sont maîtrisées, vous êtes bien sur le chemin de la peinture à l’aquarelle. Il existe différentes méthodes qui pourront être apprises plus tard, mais jusqu' ici, ce sont les plus importantes pratiquées et les plus courantes pour un démarrage.

Article d’Yves Balhant.


N°4 Pertinence sur le clair-obscur.
Autrement dit, la peinture dans des tons sombres et aussi dans l’aquarelle, ou la modification des tonalités de la couleur de la   jusqu' à l’obscurité et vice versa. Une analogie est un croquis au fusain où les changements de nuances du blanc au noir pour illustrer la profondeur et les différences de la lumière qui affecte l’objet ou l’image. Dans l’aquarelle comme dans les médiums et autres matières colorantes, ce n’est pas si facile à atteindre. La raison principale est que les artistes pourraient être distraits par l'appel de couleurs qui  résulte souvent un déséquilibre.
Mais pour créer des tons dans l’aquarelle c'est très important. Parfois c'est même plus important que la couleur elle-même. Comme Henri Matisse a dit: «Il (un tableau) devrait être une relation et une harmonie de vie de tous les tons".
Les tonalités pourront être créées avec toutes les couleurs, bien que les couleurs claires comme le jaune aient moins de possibilités que les tonalités des couleurs plus foncées comme les rouges et les bleus. Même si les couleurs claires apparaîtront plus claires quand elles sont entourées par des couleurs plus sombres. C’est aussi une variation tonale, une illusion de couleur si vous voulez que les artistes utilisent et fassent des ajustements, valable pour celui qui a pu acquérir une compréhension du comportement des couleurs.
Chaque artiste sera bon à différents degrés, s’il a pratiqué avec une échelle de valeur de gris. Une échelle de valeur de gris est séparée en 10 sections avec la couleur la plus haute étant d’un blanc pur et les neuf autres sont ombragés par incrément de 10% plus sombre jusqu' à la dixième ou la couleur de fond est noire. En comparant les tons de couleur selon l’échelle de gris cela donne à l’artiste une très bonne idée sur la façon dont les tons de couleur sont différents et la meilleure façon de l’appliquer.
Pour parvenir à une bonne maîtrise tonale, la pratique de la peinture en utilisant une échelle de gris peinte du noir au blanc. Commencez avec un bloc blanc à l’extrémité opposée et une peinture noire à l’autre et de les mélanger dans la gamme de gris différents. Et pour l’aquarelle partir de la couleur la plus sombre et dilué la avec de l’eau pendant que vous fabriquer l’échelle des valeurs de gris.
Une fois que vous pouvez peindre  avec les valeurs de gris, vous pouvez appliquer la même méthode avec les couleurs que vous utilisez fréquemment. Après cela, vous pouvez peindre une échelle de valeur de toutes les couleurs que vous avez sur votre palette. Ces échelles de valeur se révéleront très important lorsque vous travaillerez vos œuvres, car ces tons sont ceux que vous allez utiliser pour les valeurs de la couleur et le référencement de tonalité.
Tout en travaillant sur l’échelle de gris, vous pourriez être tenté d’utiliser le blanc comme vous allez aux nuances de gris plus clair. Lors de la peinture d'une échelle de couleurs cependant, il n’est pas souhaitable d'éclaircir les couleurs. Rapporter vos couleur pur à côté de l’échelle de gris en recherchant leurs valeurs Cette pratique fournis toujours aux artistes une très bonne idée de travail sur la façon dont les tons sont créés. L’étude de la peinture tonale est du temps bien dépensé.
Article d’Yves Balhant.

N°5 Effets de bord dentelle.
Cet effet est obtenu par la tendance naturelle de la peinture à tirer de la surface humide de la surface sèche du papier. Ceci est communément appelé les fleurs, les filigranes. Comme l’eau pigmentée va de la plus humide à la surface sèche, elle charrie des pigments en laissant les zones humides, avec une nuance plus claire et selon la façon dont le la dentelle est traitée, elle va laisser une image avec un bord dentelé. Cet effet est couramment utilisé pour l’éclairage d’un contour, d’un objet et à d’autres moments tout simplement à des fins décoratives.
N°6 Apprenez  un peu plus sur les procédés, les trucs de l’aquarelle.
Texture avec le sel.
Le sel va absorber l’eau ! Cette technique est utilisée pour créer des flocons de neige dans l’image et d’autres imperfections dans la couleur. Le sel va mettre à rien les heures supplémentaires de travail; une fine vaporisation d’eau à l’aide d’un flacon pulvérisateur tenu de 30 à 50 cm de la peinture est utilisée comme un substitut de brouillard  un effet similaire donc pulvérisation très fine. Des grains de sable pourraient également être parsemés et pulvérisé la peinture sur la surface le sable sera brossés plus tard.
Surcharger en couleur ou en eau.
Ici, l’artiste dilue une zone définie avec de la peinture ou de l’eau, puis l’artiste coule avec la couleur à travers les broussailles qui ont été chargées avec de la peinture. Les formes sont ensuite ajoutées manipulées et caressées et la feuille basculée est  enduite par l’ajout de couleur ou d’eau claire et allégeant comme cela la surface par capillarité. Cette technique produit un effet qui est comme une tasse jetée.
Diffusion de peinture
Quand la peinture est appliquée sur une surface mouillée, la tendance de la peinture qui est appliquée est d’être attirée par  l’eau humide qui l’entoure. Cela crée un effet duveteux sur les bords de l’objet qui est peint. La technique de diffusion de la peinture est encore mise en forme en inclinant le papier encore humide.
Verser la couleur
L’artiste qui applique cette technique déverse des quantités de peinture sur les différentes surfaces du papier, et en utilisant une brosse, l’inclinaison et la pulvérisation fusionne les couleurs ensemble produisant une région qui est une profusion d’effets colorés différents par  des variations tonales. Quand le mélange n’est pas mouillé, les couleurs sont ensuite manipulés avec le pinceau dans les formes souhaitées. Cette technique est appliquée si auparavant des zones blanches sont réservées couverts avec du ruban adhésif, un film, ou un liquide de masquage.
La technique du film étirable
Cette technique mouiller sur mouiller crée des effets spéciaux dans le creux de peinture à l’utilisation d’un film alimentaire. Le film plastique est appliqué sur le pigment humide et manipulés pour former les ondulations et les crêtes. Quand la peinture est sèche, le film alimentaire est retiré révélant l’effet sur la peinture que le film a créé.

Article d’Yves Balhant.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
Vivamus non dictum erat.
Retourner au contenu | Retourner au menu